Catalogue de formations
Formations Sur Mesure

Certificats

Académie de la Vente
Catalogue de formations
Formations Sur Mesure

Certificats

Académie de la Vente

« Les sept étapes d’une présentation puissante» selon Jerry Weissman

4/09/20 12:14

1. Établissez le cadre de votre présentation

Définissez les règles du jeu. Chaque sport fixe les limites du jeu. La même principe est nécessaire pour les présentations et les discours.

Sans se fixer de limites, vous aurez tendance à tout mélanger et votre histoire deviendra une épreuve déroutante pour votre public.

Considérez votre histoire comme un cadre blanc. Le long d'une ligne, identifiez l'objectif de votre présentation - votre invitation à agir - et ses points forts. De l'autre côté, analysez votre public cible : qui il est, où il se situe, ce qu'il sait et ce qu'il doit savoir pour répondre à votre invitation à l'action.

Votre invitation à agir est le point B. Pour aller au point B , vous avez analysé en profondeur la position de votre public soit le point A - et vous avez déterminé ce que vous devez lui dire pour qu'il adopte votre position, le point B.

Ce mouvement est le fondement de la persuasion.

Lorsque vous remplissez chaque côté du cadre extérieur avec ces données pertinentes, vous définissez : la portée et le contexte de votre histoire.

Comment préparer votre contenu

Maintenant, avec ce jeu de piste, vous pouvez vous déplacer dans la zone plus petite et plus ciblée au centre du cadre et commencer à réfléchir aux éléments clés de votre histoire.

2. Brainstorming :

Envisagez toutes les possibilités Bien que vous ayez établi le cadre d'une présentation particulière à un public cible particulier, vous avez encore une foule d'idées de soutien et d'autres idées connexes qui ricochent dans votre esprit. Sortez-les de votre esprit et regardez-les dans une vue objective et panoramique. Écrivez vos idées sur un papier, un ordinateur, des Post-it ou un tableau blanc.

Écrivez toutes vos idées au centre de votre fiche cadre.

Le but de cette partie du processus est de présenter toutes les idées possibles que vous pourriez envisager, puis d'évaluer, de sélectionner ou de rejeter chaque idée. Séparez le bon grain de l'ivraie. Au fur et à mesure, disposez les grains restants en groupes apparentés. Disposez toutes vos idées en quelques thèmes principaux. Le brainstorming de toutes vos idées pour trouver les plus essentielles est très similaire à la façon dont les musiciens utilisent l'improvisation pour trouver leurs thèmes musicaux principaux.

3. Colonnes romaines :

Trouvez un dispositif mnémonique pour vos thèmes principaux!

Si vous visitez Rome aujourd'hui et visitez les ruines du grand Forum, vous entendrez probablement votre guide décrire les jours de gloire de l'Empire romain, vers 100 avant Jésus-Christ. Vous entendrez également le guide parler des orateurs romains classiques qui ont parlé pendant des heures dans le Forum sans aucune note. Le papier n'avait pas encore été inventé. Pour les aider à se souvenir de ce qu'ils devaient dire, les orateurs ont utilisé les majestueuses colonnes de marbre du Forum comme guide. Au fur et à mesure que Cicéron et ses collègues s'affairaient à prononcer leur discours, ils s'arrêtaient sur les colonnes individuelles pour parler de thèmes particuliers. Chaque colonne représentait le point central d'un ensemble d'idées subordonnées ou connexes.

Deux millénaires plus tard, le concept de colonne romaine a pris une vie propre. Si vous faites une recherche sur Internet pour "Roman room memory, vous trouverez plus d'un quart de million d'entrées décrivant des variantes de la méthode de Cicéron ; la plupart d'entre elles proposent d'utiliser des meubles dans une pièce comme rappel de points précis dans une séquence.

Déclencheur de mémoire, le concept de colonne romaine peut vous aider à distiller votre histoire en quelques thèmes primaires succincts. Ces mnémotechniques allégeront votre charge mentale et, par conséquent, votre stress. Le but de votre brainstorming est de développer les colonnes romaines de votre propre histoire ; cinq ou six en tout est optimal.

4. Structure du flux :

Fournir une feuille de route pour votre public et pour vous

Les cinq ou six colonnes romaines ont besoin d'une séquence logique pour que votre public puisse vous suivre, mais aussi pour que vous sachiez où vous allez.

Vous pouvez offrir ces deux avantages en intégrant toutes vos colonnes romaines dans une feuille de route globale. Enveloppez vos thèmes principaux dans une unité plus large. Donnez aux différentes composantes de votre histoire un flux significatif et ordonné.

Les écrivains professionnels, en particulier les romanciers, les dramaturges et les scénaristes, appellent cela l'arc de l'histoire. Vous pouvez créer un arc pour votre présentation ou votre discours en englobant vos colonnes romaines dans un modèle logique connu sous le nom de Flow Structure. Il existe 16 structures de flux différentes. Choisissez-en une ou deux pour l'ensemble de votre présentation.

Deux des plus simples et des plus courantes sont :

Chronologique 

Suivez votre histoire le long d'une ligne de temps : passé, présent et futur ; hier, aujourd'hui et demain ; année après année. 

Numérique

Combinez toutes vos colonnes romaines et attribuez leur un numéro, comme le fait David Letterman avec son "Top Ten" du soir. Ensuite, faites un compte à rebours pour votre public en discutant de chaque colonne.

5. Graphiques :

Utiliser des aides visuelles. Les graphiques ont un rôle : celui de support du récit.

PowerPoint est devenu l’ OUTIL des communications du XXIe siècle, depuis les salles de classe jusqu'aux salles de conseil d'administration ; mais il est trop souvent utilisé comme un obstacle visuel plutôt que comme une aide visuelle. La solution simple consiste à concevoir tous vos graphiques selon le principe : "Moins c'est plus".

6. Propriété :

Ne pas déléguer

Soumis aux pressions du quotidien en entreprise, beaucoup trop de présentateurs prennent le raccourci de s'approprier les diapositives de leurs collègues, ou de confier la présentation au service marketing ou à un assistant administratif.

Chacune de ces approches se traduit par un "je me demande ce que cela signifie" de la part du présentateur lorsque les diapositives externalisées apparaissent.

Au lieu de cela, prenez en charge votre propre présentation. Cela ne veut pas dire que vous devez exécuter chaque étape de chaque présentation, mais que vous devez devenir un présentateur pratique et superviser son développement à des moments cruciaux. Lorsque le jour J arrivera, vous n'aurez pas de mauvaises surprises.

7. Verbalisation :

Pratiquer de la bonne manière!

La clarté d'esprit vient de la clarification du contenu, mais la concentration de vos grandes idées n'est que la première étape. Vous pouvez générer encore plus de clarté d'esprit grâce à la verbalisation. Cette technique utile signifie simplement que, lors de vos répétitions, vous prononcez à haute voix les mots de votre présentation ou de votre discours, exactement comme vous le ferez lorsque vous serez devant votre public cible.

La verbalisation permet de cristalliser les idées. Dans la communication humaine quotidienne, nous cherchons souvent à rencontrer en personne nos partenaires personnels et commerciaux pour discuter de certaines choses. Les hommes d'affaires et les diplomates négocient dans les deux sens jusqu'à ce qu'ils parviennent à des accords gagnant-gagnant. Les écrivains professionnels se lisent souvent à haute voix pour entendre le son de leur travail et en clarifier le flux. Il est clair que la verbalisation fonctionne.

Pourtant, pour une raison inexplicable, les présentateurs et les orateurs hésitent à verbaliser. Ils trouvent cela soit ennuyeux, soit fastidieux ou chronophage, et ils relèguent l'une des techniques les plus puissantes à l'une des plus sous-utilisées. Ce faisant, ils perdent une occasion en or de contrôler leur contenu. La plupart des gens sont prêts à subir un entraînement physique répétitif pour développer leurs muscles et leurs compétences en tant qu'athlètes. La verbalisation est l'équivalent mental du développement de vos muscles intellectuels et de vos compétences narratives.

Conclusion

Ces sept étapes constituant une base solide pour votre tranquillité d'esprit, vous êtes maintenant prêt à vous mettre au premier rang pour affronter le Moment de Vérité. Reste à mettre oeuvre les autres techniques et conseils (comment capter son public, synchronisation slide et voix, etc.)

Nouveau call-to-action

Souscrivez à notre newsletter