Catalogue de formations
Call ?
Formations Sur Mesure

Certificats

Académie de la Vente
Catalogue de formations
Formations Sur Mesure

Certificats

Académie de la Vente
Réforme du travail : Et si flexibilité rimait avec risques psychosociaux ?

Réforme du travail : Et si flexibilité rimait avec risques psychosociaux ?

3/08/22 14:00

Docteur en sociologie, François Pichault est Professeur Ordinaire à HEC-Liège, et professeur affilié en gestion des ressources humaines à l'Université de Paris-Dauphine. Il est Directeur scientifique à Entreprise & Personnel (Paris), un groupe de réflexion dédié à l'avenir de la GRH, et a créé et dirige depuis 1986 le LENTIC, Le Laboratoire d’Etudes sur les Nouvelles formes de Travail, l’Innovation et le Changement. Il est également l’un des créateurs du Certificat de Spécialisation en NWOW (Bricks, Bytes & Behaviours) pour HEC Liège Executive Education.

En février 2022, il était au micro du Soir pour une interview à propos de la nouvelle réforme du travail et de la tendance à la flexibilité.

En effet, le gouvernement De Croo a pris la décision de donner la possibilité aux salariés à temps plein de réaliser des semaines de 4 jours, pour ensuite bénéficier d’un week-end de 3 jours. Considérée comme du pain béni pour certains travailleurs, cette réforme ne prévoit cependant pas d’alléger les semaines de travail, mais plutôt de les condenser en rendant possible les journées de 9h30.

Comment ces changements doivent-ils être perçus ? Des risques psychosociaux peuvent-ils émerger de ces nouvelles mesures ?

« J’aurais tendance à dire que la durée du travail est devenue un peu un thème (…) du 20ème siècle, c’est-à-dire de l’ancien monde. Alors qu’une grande partie du travail s’est dématérialisée, la crise sanitaire a donné un coup de fouet spectaculaire à ces modes de travail beaucoup plus flexibles », déclare François Pichault pour Le Soir.

Ainsi, aujourd’hui, les enjeux tournent davantage autour des meilleures façons d’aménager cette flexibilité, plutôt qu’autour de la question de la durée du travail.

« La flexibilité est entrée dans les mœurs, mais c’est un peu une arme à double tranchant », ajoute-t-il à propos de la réforme. « On a l’impression d’être son propre maître et, en même temps (…), on accepte des objectifs qui alourdissent automatiquement la charge de travail ».

« Toutes les enquêtes le montrent », explique François Pichault, « plus on est en télétravail, plus on est avec des horaires flexibles, plus il y a une tendance à avoir une charge de travail, en tout cas subjective, qui est beaucoup plus grande et qui explique évidemment la tendance au burnout, à la fatigue, aux risques psychosociaux, etc. »

Selon le docteur en sociologie, la prévention de ces risques psychosociaux est dès lors la responsabilité des entreprises : « Si elles ne veulent pas voir exploser ces risques psychosociaux, [il faut] accompagner ces tendances à la flexibilité, qui sont dans une large partie demandées par les travailleurs eux-mêmes, les accompagner par un travail pédagogique, par une espèce d’hygiène de vie, pour faire en sorte qu’on puisse gérer convenablement sa charge de travail ».

À propos de la problématique de la durée du travail et du gain de productivité qui semble perdre de l’ampleur par rapport à celle de la flexibilité, il explique que la réduction du temps de travail était surtout plébiscitée pendant le 20ème siècle. En effet, elle était étroitement liée aux évolutions de l’industrie, avec des machines qui commençaient à réaliser le travail manuel ; les gains de productivité étaient dès lors beaucoup plus tangibles, et pouvaient plus facilement être répartis entre les travailleurs pour diminuer leur temps de travail.

« Aujourd’hui, on est dans un mode de travail où c’est majoritairement le col blanc qui prédomine, et les professions à caractère intellectuel : les gains de productivité sont moins immédiatement perceptibles », explique-t-il. « On n’a jamais autant parlé de gain de productivité lié aux nouvelles technologies, sans les voir dans les statistiques. Je ne dis pas qu’il n’y a pas de gain de productivité, je reste persuadé qu’il y en a (…), mais ça fait que ce débat n’est plus vraiment sur la scène, c’est plutôt l’aspiration à la flexibilité qui devient l’enjeu principal ».

 

Vous aimeriez en apprendre davantage sur les risques psychosociaux ?

Découvrez notre formation « Bien-être et risques psychosociaux, prévention et action », présentée par Pierre Firket & Anne Dumbruch !

Découvrir la formation

 

Source : https://www.lesoir.be/424653/article/2022-02-16/podcast-reforme-du-travail-vers-une-meilleure-flexibilite-des-prestations

Bannière Project & Change Management

Visionnez notre webinaire « L’humain au centre des projets de changement »

Découvrez comment implémenter un changement au sein de votre entreprise tout en mobilisant et en accompagnant les individus derrière votre initiative.

Visionner le webinaire

Content Card Project & Change Management

Découvrez notre Certificat d’Université en Project & Change Management


Apprenez à développer un projet de changement, à identifier le rôle de chacun dans sa mise en place, à accompagner et à mobiliser les individus tout au long de leur transition.

Découvrir le Certificat

Souscrivez à notre newsletter