Catalogue de formations
Call ?
Formations Sur Mesure

Certificats

Académie de la Vente
Catalogue de formations
Formations Sur Mesure

Certificats

Académie de la Vente
Initier une transformation digitale

Quels sont les enjeux et les implications de la transformation digitale ?

26/07/22 12:30

De la même façon que la révolution industrielle a engendré des changements dans la société du XIXème siècle, la transformation digitale apporte son lot de modifications à notre société actuelle.

Il devient indispensable pour les entreprises d’embrasser cette transformation, synonyme d’agilité et de résilience, si elles souhaitent maintenir leur compétitivité dans un environnement en constante évolution.

À quoi correspond réellement la transformation digitale ?

Chaque entreprise compte parmi ses objectifs l’amélioration constante de ses processus de vente, le fait de savoir mieux répondre aux besoins de ses prospects et clients, et de savoir leur fournir les bonnes informations au bon moment.

La transformation digitale désigne l’intégration de toutes les technologies digitales disponibles au sein des activités d’une entreprise, afin d’en améliorer la performance, de répondre aux besoins futurs, et d’en poursuivre sa croissance.

Depuis quand la transformation existe-t-elle ?

La transformation digitale est un concept qui a commencé à prendre de l’ampleur avec l’essor d’Internet et la révolution technologique.

L’une des situations quotidiennes où cette révolution peut être observée concerne la banalisation de l’utilisation des courriels électroniques dans les activités d’une entreprise. De la même façon, 75% de la population mondiale possède aujourd’hui un téléphone portable. Les formulaires papiers sont remplacés par des formulaires en ligne, les documents sont disponibles au format PDF ou HTML, l’argent liquide est troqué contre le « bitcoin », les ERP dématérialisent les factures et autres documents administratifs. L’émergence des technologies du Cloud, de l’Internet des Objets (IoT), du smart data, de l’impression 3D, ou de la réalité virtuelle démontrent à quel point la transformation digitale est en perpétuelle évolution.

Ce changement des modes de communication ne peut pas être ignoré par les entreprises, qui doivent donc s’y adapter. Nombreuses sont celles qui ont d’ailleurs bâti l’entièreté de leur modèle économique sur ces nouvelles communications. Prenons par exemple Uber, qui se sert du téléphone mobile et de la géolocalisation en temps réel pour abolir les barrières temporelles et permettre à diverses personnes de se connecter, peu importe où elles sont situées.

Pourtant, cette transformation digitale va bien au-delà de produits et services digitalisés. Elle implique un bouleversement au niveau des processus qui permettent de créer, de gérer et de livrer ces nouveaux produits et services. Elle altère aussi le modèle économique des entreprises, et modifie le rapport au travail des salariés.

Prenons l’exemple d’une entreprise au sein de laquelle Microsoft Exchange serait déployé. Dans un premier temps, tout fonctionne correctement, notamment parce que tous les salariés utilisent le même système, avec un PC Windows et un compte Microsoft. Et puis arrivent de nouveaux employés qui utilisent d’autres dispositifs, comme des Macs, des IPads, des appareils qui fonctionnent sous Android. Si les membres de l’entreprise n’ont pas parfaitement compris les implications de cette nouvelle technologie, ou qu’ils n’ont jamais été formés pour adapter la plateforme à la diversité des utilisateurs, cette transformation résultera en une complexification des processus. Si, à l’inverse, les processus d’Exchange reposent sur des protocoles communs, de nouveaux appareils pourraient y être liés sans intervention de l’IT ou de l’utilisateur.

En d’autres termes, la transformation digitale repose sur quatre piliers principaux :

  • La disparition des barrières spatiales et temporelles, grâce à la notion de « temps réel » ;

  • La possibilité de rester connecté en mobilité, ce qui particulièrement utile vu l’émergence de nouvelles façons de travailler avec le télétravail, le travail à distance… ;

  • La notion d’Internet des objets, avec la rencontre du monde physique et du digital ;

  • L’universalité d’Internet.

Quels sont les enjeux de la transformation digitale ?

La restructuration hiérarchique

La discussion avec la hiérarchie est l’une des premières étapes à prendre en compte pour toute entreprise qui désirerait entreprendre une transformation digitale. C’est aussi l’une des étapes les plus complexes.

En effet, elle nécessite de repenser l’organisation actuelle de l’entreprise dans son ensemble, de toucher à des acquis, et d’ensuite réaménager les responsabilités de chacun, les processus métiers, etc. L’objectif est que l’entreprise ne fonctionne plus sur base de départements séparés en silos entre lesquels il n’y aurait pas ou peu de contact, mais qu’elle se concentre sur l’émerge des idées et le travail collaboratif.

Pour ce faire, les technologies employées doivent s’aligner sur la stratégie de l’organisation, et un modèle de gouvernance doit être défini. Généralement, une équipe est chargée de la création de ce modèle, qu’elle doit faire valider auprès du comité exécutif.

L’humain au centre de la transformation digitale

Le point précédent signifie aussi que l’humain est placé au centre de la transformation digitale, et que celle-ci ne peut être une réussite qu’à condition que chacun partage une vision commune à son propos.

Par conséquent, vous devez avoir au sein de votre organisation des personnes qui auront la responsabilité d’éduquer et d’évangéliser sur le sujet, pour ensuite former des équipes qui se destineront à divers axes majeurs de la transition. Ces personnes doivent avoir les compétences de leadership nécessaires pour accompagner les salariés tout au long du processus.

Il faut garder à l’esprit que la transformation digitale se base sur une évolution profonde de notre mode de pensée : les salariés devront collaborer de façon quotidienne avec les machines. Pour qu’ils soient intégrés dans la transition, trois aspects doivent être évoqués :

  • L’appropriation du digital : Tous les acteurs de l’entreprise devront pleinement s’approprier les nouvelles technologies digitales. Pour que ça soit possible, ils doivent non seulement être formés à les utiliser, mais ils doivent aussi comprendre les raisons pour lesquelles un tel changement est nécessaire, et la valeur ajoutée qu’ils en retireront ;

  • L’évolution des compétences : Les outils numériques participeront à la création de rôles plus stratégiques et de tâches à plus forte valeur ajoutée au sein de l’organisation. De ce fait, il faudra anticiper la montée en compétences et le développement des aptitudes digitales des équipes. Un budget devra être alloué au changement de compétences, et le modèle de ressources humaines devra être repensé pour favoriser l’apprentissage continu. Il est aussi à noter que les soft skills, qui ne pourront pas être prises en charge par des machines, seront particulièrement importantes pour renforcer la créativité des équipes, leur relationnel et leur influence ;

  • L’adaptation au marché de l’emploi : Nombreux seront les nouveaux métiers qui apparaîtront ou les métiers actuels qui seront redessinés. De nouvelles formes de travail se développeront aussi au fur et à mesure, à commencer par l’auto-entrepreneuriat ou le freelancing.

Une nouvelle façon de travailler

L’un des symboles de la transformation digitale est la mobilité. Celle-ci se généralise de plus en plus dans un cadre professionnel, au fur et à mesure que les entreprises découvrent les nouvelles technologies qui permettent le travail collaboratif et à distance.

Des formes de travail comme le télétravail, le nomadisme et le freelance se substituent ainsi au mode de fonctionnement de l’entreprise traditionnelle, qui laisse présager la disparition future des frontières physiques de l’entreprise.

La productivité et l’efficacité sont désormais liées à la capacité d’évoluer depuis n’importe où et de manière collaborative.

Le challenge de la responsabilité sociétale

Les enjeux de la transformation digitale font également référence à la responsabilité sociétale des entreprises, tant sur le plan humain qu’écologique.

  • La protection des données personnelles : Les acteurs de l’entreprise doivent avoir confiance en l’environnement numérique qui les entoure. Si tel n’est pas le cas, certaines personnes pourraient être réticentes à s’engager dans une transformation digitale. Or, comme mentionné ci-dessus, l’absence d’une vision commune résulterait en un ralentissement de l’innovation et un échec de cette transformation ;

  • L’écoconception : Le développement d’outils digitaux aura sans conteste un coût environnemental. Pour limiter ce coût, les entreprises devront miser sur l’écoconception de leurs produits et services. Toutefois, à terme, ces mêmes technologies pourront réduire l’empreinte environnementale des entreprises en analysant et en partageant des données en temps réel.

Vous aimeriez accompagner votre entreprise sur la voie de la transformation digitale ?

En comprendre les implications et les procédures ?

Découvrez notre formation « Initier une transformation digitale », présentée par Nicolas Neysen !

Découvrir la formation

 

Sources : https://www.journalducm.com/dictionnaire-marketing/transformation-digitale-numerique/ - https://www.inboundvalue.com/blog/que-signifie-la-transformation-digitale-en-2000-mots - https://www.manutan.com/blog/fr/actualites/quels-sont-les-futurs-enjeux-de-la-transformation-digitale-des-entreprises

Replay info-session Transformation Digitale

Visionnez l'info session du Certificat de spécialisation en Transformation Digitale

Découvrez les objectifs, les intervenants, les sujets et méthodologies abordées.

 Voir le replay

Formations thématique Transformation Digitale

Découvrez nos formations en Transformation Digitale, Innovation & Change


Comprenez les enjeux du numérique et ses impacts sur votre société.

Télécharger le catalogue

Souscrivez à notre newsletter